0

Revue de presse

Article - Le Point

Le renouveau du sur-mesure

Au rayon liquettes, l’offre est tout aussi pléthorique. «Une chemise sur mesure requiert les mêmes méthodes que pour la réalisation d’un costume. Elle ne vous entrave pas et vous offre une confort inégalable», détaille Anne-Marie Colban, directrice de Charvet, le chantre de la discipline depuis 1838, qui dispose de plus de 6 000 tissus et attire une clientèle de plus en plus jeune. Citons également Liste rouge ou Swann & Oscar, qui vient de lancer une offre premium Sartorial, en partenariat avec le grand drapier Albini.

Magazine Le Point - le sur mesure

Mais la fascination pour le bespoke attire aussi de nouveaux arrivants. On les appelle les « néo ». Ils prônent un sur-mesure décomplexé et cassent les prix. Quand il faut débourser à partir de 5 000 euros pour un costume en grande mesure chez un maître tailleur (qui va nécessiter une centaine d’heures de confection, en partie à la main), il faut compter entre 600 et 1 000 euros chez un « néo-tailleur ». Mais il est capital de distinguer la grande mesure, faite à la main par un maître tailleur, du sur-mesure élargi. Ce dernier est plus proche de la demi-mesure avec un esprit tailleur industrialisé, qui tient parfois davantage de la personnalisation. Même si, bien sûr, les finitions peuvent aussi être faites à la main.

Lire l’article PDF